Coucou du dimanche les copinettes

Je vais vous conter mes deux derniers rêves

1) - je rêvais, dans la nuit, que je courais, même que je volais, en faisant les mouvents de la brasse en natation, j'étais bien. dommage, je me suis réveillée et mes cannes étaient au pied du lit.

2) - cette nuit, j'étais sur une foire et j'avais perdu une canne anglaise. j'avais un mal fou à marcher avec une seule canne et je cherchais l'autre partout. Je trouvais des tringles à rideau en bois, je les essayais, mais elles étaient toutes , soit trop grandes ou, soit trop petites. ça, c'est la crainte d'en voir tomber une dès que je suis seule à la maison. parfois ça m'arrive, et je m'appuie contre un mur et avec la canne qui me reste, je relève l'autre. une fois sur 5 , ça marche..MDR..

***

en parlant de sommeil, je vais vous conter l'histoire vraie de Gégé. J'en ai parlé à, je ne sais plus qui, sur le blog. Elle m'a dit qu'elle me croyait, mais...je vais  développer.

- Gégé" est né avec un strabisme important.    

A  l'âge de 13  ans, ses parents décidèrent de le faire opérer. L'intervention fut délicate et longue. Il ne s'est pas réveillé. pendant trois jours, il était mort.  Le prêtre est venu lui donner l'extrême-onction. Puis, chemin faisant, on l'a emmené à la morgue. Et, en le déposant sur le marbre froid, il s'est réveillé de façon très mouvementée. le cerveau n'était pas mort. Nous en parlons souvent, je lui demande ce qu'il a vu.:

" - rien, me dit-il, ni lumière, ni tunel, mais, après mon réveil, des tas d'entitées  venaient dans ma chambre, je hurlais", ma mère venait, appellait un médecin pour me fairer un piqûre".

Ensuite, il est entré au séminaire, pour être prêtre. Inutile de vous dire qu'il en connait un rayon sur la théologie...puis à l'âge de 17  ans, il a quitté le séminaire, je ne vous dis pas pourquoi, je pense que beaucoup comprendront, hélas...

Quand je parle de cela avec lui, nous pouvons y passer la nuit. Parfois, j'ai envie d'écrire un livre sur son histoire, il y a beaucoup à dire...mais il me faut son accord...je ne sais pas s'il est prêt à tout avouer au public.

***

bisous mes bichette et doux dimanche.

mimi