Créer mon blog M'identifier

La balade de Mimi

Le 29 avril 2017, 19:02 dans Humeurs 1

Bonsoir les amies,

beau samedi, mais trop de vent froid pour aller se promener en petit polo. je suis allée rendre une petite visite à l'âne, au cheval, et à madame biquette. Les pauvres, âne et cheval, étaient derrière une clôture électrique. Impossible de les approcher.

puis, chemin faisant, j'ai rencontré un petit hameau magnifique, une petite maison basse habillée de glycines

En m'enfonçant dans le petit chemin, là où se trouve un castelum du IIIe siècle, j'ai rencontré un rosier garni  de minuscules roses jaunes.

le castelum du 3eme siècle

Ma maison se trouve sur les hauts du village, quand on voit la rivière "le cher", tout au fond et la ville de St-Pierre-des-corps, on voit que je ne serai jamais inondée.

**

je suis rentrée une heure plus tard et j'ai mis mes saint-polia en pot, les mères avaient des bébés. J'adore cette plante qui fleurit mauve comme les violettes.

**

Il est déjà 18 h 35 , la journée a passé vite

bon premier mai à toutes

mimi

l'invitation de mia

Le 26 avril 2017, 11:43 dans Humeurs 15

Mia nous invite à suivre son jeu: si j'étais

Qui est mimi:

Je suis née en berry,  dans une petite ville de 15000 âmes, appelée : St-Amand-Montrond". j'étais une petite sauvageonne qui courait les champs, qui sautait dans la rivière sans même savoir nager, puis un beau jour l'amour est arrivé, hélas, l'Amour avait 33 ans et mois 16...on nous a séparés, et après j'ai papillonné. je fus mise en pension. j'ai fugué. je me suis vite mariée pour fuir la vie (familiale). trois enfants sont nés de cette union...je n'ai connu le bonheur que lorsque j'ai découvert l'écriture.

Si j'étais une fleur

Je serais la rose "Pierre de Ronsard". elle ne pique pas (pas d'épine), elle est douce comme le satin, elle offre un parfum timide. elle respire la poésie

Si j'étais un animal:

je serais la chatte siamoise: forte personnalité, beauté, fidèle à ses idées, attachante tout en conservant sa liberté.

 

Si j'étais un arbre

je serais le cèdre du Liban: pour les mêmes raisons que mia avec son chêne.  il résiste aux tempêtes, il est admiré de tout le monde et ses aiguilles sont douces.

Tout cela me rappelle un poème qui m'a vallu le premier prix de vendôme

 

Ah !  Si j’étais

 **

J’aimerais vous conter de belles histoires

Dépeindre les roses et les nénuphars

Que l’on voie se refermer venant le soir

Mais… mais… je ne suis pas Ronsard…

** 

Je souhaiterais faire de sincères prières

Loger tous les prolétaires de la terre

Faire le nécessaire pour éviter toutes guerres

Mais… mais… je ne suis pas l’Abbé Pierre…

** 

Je voudrais répandre de divins discours

Chanter sur de belles mélodies d’amour

Qui, dans votre cœur raisonneraient toujours

Mais… mais… je ne suis pas  Aznavour…

** 

J’apprécierais sculpter d’un seul tour de main

Ciseler élégamment la ligne d’un sein

Tailler avec adresse la courbe des reins

Mais…mais… je ne suis pas Rodin…

** 

Je rêverais de peindre une grâce au teint vermeil

Plongée dans un profond sommeil

Allongée sur un divan couleur pastel

Mais… mais… je ne suis pas Raphaël…

 **

Je ne suis que moi

Avec mes vers maladroits.

J’aimerais vous dire tout bas

Comme je suis… adoptez-moi…

 
   

**

mimi 

                             

Bon à tirer

Le 24 avril 2017, 14:55 dans Humeurs 6

Coucou les amies,

Qu'est-ce que le bon à tirer? 

C'est tout simplement un livre qui arrive de chez l'imprimeur afin que l'écrivain le regarde sur tous les côtés pour voir si un défaut n'y appararaît pas!

Le mien vient d'arriver! Il est parfait, sauf peut-être le papier des photos en milieu de livre, alors je vais dire à l'imprimeur qu'il me sortent les 500 autres, avec un papier photo plus épais.

la couverture avec dessus: le square François Sicard, à Tours. On peut y voir la cathédrale St-Gatien entre les deux connifères, ainsi que la statue de Michel Colombe, scupteur célèbre, et un fantôme qui hante...entouré de son aura

La quatrième de couverture appelée encore : synopsis

***

Dans une petite semaine, ils seront tous dans le bureau de l'éditeur.

***

 Ainsi commence le livre en première page

la suite laisse rêveuses et rêveurs, celles et ceux qui aiment le romantisme et le monde mytique

 

***

    Laura est une grande rêveuse au cœur d’enfant gonflé d’amour. Elle s’attache beaucoup aux êtres, riches ou pauvres, aux fleurs, aux arbres, aux oiseaux, aux insectes et à toutes les choses de la terre qu’elle rencontre sur le chemin de son existence, mais aussi à sa liberté de penser.

 

   Elle est autodidacte, fière de l’être, mais pas toujours sûre d’elle. Elle montre parfois une modestie et une naïveté à faire pleurer. L’humilité étant la beauté de l’âme et la pudeur de l’esprit, dans ce récit, elle préfèrera être tutoyée par Honoré de Balzac pendant leur conversation utopique dans le square François Sicard. Mais la modestie n’est-elle pas inséparable du vrai mérite?

 

 

      Entrez dans son univers sur la pointe des pieds, afin de comprendre que, pour elle, ses rêves deviennent importants et parfois indispensables à sa vie.

 

***

Voir la suite ≫